Demi-Marathon – Tour du Cap Tourmente

C’est la fin de semaine dernière que je me lançais dans mon premier demi-marathon officiel, le Tour du Cap Tourmente. La distance avait été courue plusieurs fois l’année dernière, mais jamais dans le contexte d’une course.

Inscrit depuis environ 6 semaines, l’entraînement allait plutôt bien jusqu’à environ 2 semaines avant l’événement. Un changement probablement trop drastique dans mon patron de course, en vue du Marathon de Philadelphie, a soulevé quelques douleurs (fasciite plantaire au moins dans le pied droit, peut-être dans le gauche, ce qui a dû remonter en syndrome fémoro-patellaire dans le genou droit). Rien de bien grave, mais ces inflammations inconfortables sont venues me couper deux entraînements (12 et 10 km), ce qui n’était pas la meilleure méthode pour aider mon endurance 😉 Une grosse semaine au boulot m’a en plus amené un début de migraine le vendredi soir, mais celle-ci aura au moins eu l’avantage de me forcer à aller au lit de bonne heure!

La fébrilité aura gagné sur le sommeil en fin de nuit et je me suis finalement levé vers 5h50 samedi matin. Je me suis dépêché pour rassembler mes affaires et j’ai pris la direction de chez mes parents, où m’attendait mon transport vers Ste-Anne-de-Beaupré. Tout juste avant d’entrer sur l’autoroute, je me suis rendu compte que j’avais amené ma ceinture, mais pas mes gourdes! J’avais la tête complètement ailleurs 😉

J’ai mangé un Ti-Matin Saucisse et bu une bouteille d’eau avec des électrolytes en chemin et je suis allé patienter sur un banc de parc en face de la Basilique en attendant mon départ, laissant ma mère libre d’aller pédaler sous les forts rayons du soleil. Déjà, je sentais que la course serait longue et très chaude.

Lorsque le départ fut donné, à 8h45, ça m’a pris environ 2 km pour faire plusieurs constats :

  • Le vent de dos est plus lent que moi et j’ai le soleil dans le visage. Ce scénario de fournaise devrait durer environ 16 kilomètres;
  • L’adrénaline du départ a fait monter ma fréquence cardiaque en flèche et je suis incapable de la laisser redescendre;
  • Mon Ti-Matin Saucisse va clairement prendre plus de 2h00 à digérer.

Lors de mon inscription, mon objectif était de 1h45. Suite à mon changement d’entraînement, je me suis ravisé à environ 1h53. Mais après 10 minutes de course, j’ai abandonné tous les objectifs de temps. La ligne d’arrivée sera maintenant mon seul objectif! Le reste de la course est soudainement devenu beaucoup plus plaisant 🙂

Autour du 10e kilomètre, un père et sa fille offraient un petit coup d’arrosoir pour nous soulager des près de 30‎°C ressentis sur l’asphalte. N’aimant pas courir mouillé, j’ai refusé, mais j’ai regretté quelques kilomètres plus loin. Environ 300 mètres avant un point d’eau, je commençais à ressentir des légers étourdissements. Heureusement, un autre arrosoir s’y trouvait et je n’ai pas refusé la douche une seconde fois! Par la suite, à chaque point d’eau j’ai pris l’habitude de me vider un gobelet d’eau glacée sur la tête.

Au 16e kilomètre, le chemin faisait demi-tour et enfin on pouvait profiter d’un vent de face pour terminer notre trajet. J’avais initialement l’intention de terminer avec un petit sprint, mais je me suis plutôt contenté de conserver le rythme pour terminer en 1:57:56. C’est un peu décevant, un de mes 21 km les plus lents, je sais que je pouvais faire beaucoup mieux!

La chaleur n’était qu’un paramètre parmi tant d’autres. Deux hommes ont terminé en environ 1h17 et une femme a battu le record féminin du parcours, je ne peux vraiment pas utiliser ça comme excuse! En plus que je suis quand même endurant à la chaleur d’habitude. Température, manque d’entraînement, manque de sommeil, alimentation douteuse le matin même, trop d’adrénaline au départ, heure du départ (je suis plus un coureur de soir, pas du matin!), peut-être encore un peu de fatigue de mon cours de Rescue Diver de la fin de semaine dernière, … J’ai maintenant 5 mois pour corriger tout ça!

En ce lundi, c’est déjà un retour à l’entraînement. Samedi prochain, j’ai un autre 21 km, non-officiel, au programme. Ce sera une belle sortie pour commencer à tester des corrections 🙂

Merci maman pour le transport et les encouragements! Le petit boost que tu m’as donné au 19e kilomètre m’aura aidé à terminer la distance avec le sourire, ce qui vaut beaucoup plus que les 5 minutes perdues 🙂

DSCN5437

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s